Rejoignez-nous !

Mis en avant

N’hésitez pas à nous rejoindre même en cours de saison.

Venez tester l’activité lors d’une séance d’essai sur la Vilaine.

Contactez-nous pour tout renseignement.

Le club TEV a plusieurs spécificités, qui en font un club de canoë-kayak exceptionnel et unique dans la région rennaise. La première est de pratiquer en pleine nature, en mer et sur des rivières naturelles, en Bretagne et beaucoup plus loin ! La deuxième est de pratiquer sur plusieurs supports : kayak (et canoë) de rivière, kayak de mer, canoë de randonnée (open canoë) avec des embarcations mono et biplace. La troisième est que nous ne faisons pas de compétition. La quatrième est que nous accueillons des pagayeurs de tous les niveaux et de tous les horizons. Le tout dans une excellente ambiance !

Descente de la Haute-Vilaine

Nous étions 5 motivés pour le canyon de la haute Vilaine. Nous laissons la voiture de Didier à Pont Riou en St Melaine et remontons aux Lacs. Le niveau est bas 0,56 VC PT Briand mais avec des petits rapides. Nous faisons quelques bacs au moulin un peu au dessus avant de nous lancer. Nous traversons qqs zones branchues qui pourraient poser problème en hautes eaux avant de nous engager dans le grand canyon de la Vilaine.
A cinquante mètres, un arbre bloque le passage. Subsiste une petite goulotte à gauche qui nous évite un portage délicat.
La suite se passe sans encombres. Nous profitons de la petite veine d’eau à la sortie.
Nous continuons avant de trouver un passage de branches très technique qui manque de nous coûter un bain… Mais ça passe.
Nous passons devant le pont de St Jean où nous avions l’habitude de nous arrêter. Mais cette fois ci, nous continuons. C’est un planiol courant qui nous mène jusqu’à un petit déversoir à 200 m au dessus de notre débarquement. Celui ci est très glissant et nous pas très souples, cela donne lieu à quelques sketches sans conséquences. le dernier passage.JPG le dernier passage

Navette et retour. Grâce à 100/100 de Paylib la comptabilité est expédiée en 2 mn.
Nous sommes à la maison à 17h.

Sortie sur la Rance

Nous étions 4 à Tizé et nous avons retrouvé les frères de la côte à la cale de Mordreuc à l’heure prévue. Le temps est un peu gris mais doux. L’eau est en retard sur le planning EDF mais on peut embarquer sans problème. Nous remontons vers le Chatelier. Nous voyons une colonie de tadorne. L’ambiance est feutrée, l’endroit est sauvage et silencieux. Nous arrivons au détour d’un virage sur l’écluse du Chatelier. Les vannes sont ouvertes en grand et il y a une belle veine d’eau. C’est parti pour une séquence frisson eau vive. Nous en profitons 5 minutes puis la vanne se referme à notre grande frustration.
Nous repartons en observant les oiseaux : hérons, aigrettes, gravelots…
Nous nous arrêtons pour une séance photo devant le moulin du Prat. les vaseux.jpg les vaseux

Nous repartons ensuite en direction de la Moinerie que nous dépassons pour aller voir St Lunaire dont la statue est à côté d’une fontaine guérisseuse qui rend la vue aux aveugles. C’est la séquence culturelle, indispensable à toute bonne sortie.
En poussant jusqu’au château de Pehou nous effarouchons une harde de sangliers qui s’évanouit dans la forêt. Il est temps de traverser vers Mordreuc.
Chargement, change, c’est l’heure du goûter. Far, biscuits, thé, un pur bonheur.
Pendant le retour, grâce à paylib, nous soldons les comptes en deux minutes. Le progrès n’a pas que des inconvénients.

Scorff et Haut-Ellé

Nous étions cinq au départ du club et avons retrouvé Cristelle et Alain à Pont Calleck.
Le Scorff est en eau. Niveau idéal pour une première de la saison : ça ne gratte pas et ce n’est pas trop violent. scorff 1.jpg Sur le Scorff

Nous enchaînons deux descentes slalomées sans problème. Bon échauffement avant le Haut Ellé même si la fraicheur de l’eau nous a surpris au début. scorff 2.jpg Sur le Scorff

Pique nique sous le toit de l’aire de la forêt de Pont Calleck qui nous protège de la pluie. J’ai regardé les menus à l’auberge, un peu cher pour un repas de kayakistes.
Nous rejoignons le grand pont pour laisser les véhicules surnuméraires. Nous sommes cinq à descendre. Barregan cause deux petits sketches mais sans conséquences. 800 m plus loin, la pucelle envoie l’invader rose au tapis. Nous récupérons baigneur et matos sans trop de problème. Le pagayeur s’en tire avec une petite écorchure au nez.
La fin du parcours est très agréable.
A l’arrivée, nous voyons le niveau 80 à l’échelle, 76 VC.
Nous décidons d’arrêter là, sauf Alain qui se fait débaucher par des pagayeurs de Quimperlé qui cherchaient un compagnon de descente et de navette. Nous sommes de retour au club à 17 h : exceptionnel.

Belle journée de kayak par un temps doux avec un niveau d’eau idéal.

Sur le Couesnon

6 Teviens s’étaient donnés RV au Club, à 12 h 30 pour aller descendre le Couesnon… Nous rejoignons notre 7 ième Tevien à 13 h 15 au moulin de la Roche… On se change… Manip tranquille à l’aller, et contrôle de la maréchaussée, au retour, pour Bernard sans papiers + contrôle alcoolémie..:lol:

Nous donnons notre 1er coup de pagaie à 13 h 45… Le rapide du moulin de la Roche occasionne 4 bains pour commencer notre descente… Passage du toboggan et arrêt aux rapides de l’ancien moulin pour permettre à chacun de revoir les bases en Eaux Vives, surtout pour Benoît qui pratique sa 1 ière rivière… :roll:

Le reste de la descente se déroule sans souci, jusqu’au dernier passage au moulin de Guyon… Nous remontons à la remorque, on se change pour enchaîner un copieux goûter ( Merci au gâteau de Didier G, à la délicieuse brioche des rois et au bon chocolat chaud de Didier L, sans oublier les kouign amann de Bernard H de Plouër-sur-Rance… 8-)

Voili, voilà, une bonne journée au grand air !!!!

Sortie sur le Couesnon, jeudi 06 janvier 2022 - Benoît concentré.JPG Sortie sur le Couesnon, rivière école

Dernière sortie de l’année : descente de la Vire

Rendez-vous était pris avec Patricia et Alain Vallégeas à Pont Farcy pour 6 pagayeurs. On se change, on charge les barques des copains sur la remorque et on monte picniquer au départ. La Vire est à 1m05 et ça court de déversoir en déversoir. A ce niveau on évite les glissières qui sont un peu piégeuses et on s’amuse dans les petites veines. L’arbre qui nous avait forcé à un portage il y a quinze jours se jumpe facilement et c’est avec zéro stress et zéro bain que nous terminons la der de 2021 par un gros goûter sur le coup de 15h. Rentrée pour 17h à Tizé afin de se faire beau pour le réveillon.

Playboating à Messac-Guipry

Nous étions donc 2 de Thorigné, 1 de Guipry et 1 de Châteaubourg. Et on s’est amusé comme des petits fous dans les vagues du spot, ça tapait de tous les côtés. Bravo à Bernard qui n’a pas démérité dans ce lit de courants et de trous, fallait le faire ! Oui, c’est bien lui qui enfourne tranquille dans la dernière photo !!

8-)

IMG-20211229-WA0003.jpg EmbarquementIMG-20211229-WA0005.jpg IMG-20211229-WA0007.jpg Nanard est dans le flot !

Sortie au Boël

Nous étions 9 sur l’eau à Pont Réan pour embarquer sur la Vilaine en direction du Boël. Le courant vif nous a poussé rapidement jusqu’au moulin. boël.jpg Moulin du Boël (en cours de restauration)

Nous avons ensuite remonté la Seiche avant de remonter contre le courant jusqu’à notre point de départ. Rien que de très classique. Pique nique là encore très copieux grâce à Claude, Bernard et Bernadette. Retour club avant 18h
Le soleil promis a fait faux bond mais personne n’a demandé le remboursement de la sortie.

Descente de la Vire

Une série de glissières !

Nous étions 11 (7 TEV, 4 REN) au départ du club pour aller descendre la Vire. Nous retrouvons à l’arrivée Bernard avec qui nous avons prévu de navetter.
Change pour avoir les affaires sèches à l’arrivée, pique nique, navette, il est 12h30 quand nous embarquons à Campeaux. Nous envoyons deux éclaireurs dotés de scies et le troupeau suit.
Nous évitons le portage au premier arbre, enchaînons les petits rapides et les glissières dont les entrées ne sont pas toujours évidentes. Au trois quarts du parcours un déversoir prolongé par un drossage occasionne quelques bisous cailloux mais c’est la dernière glissière , à la sortie un peu rétentive, qui sera plus sévère avec deux bains.
La fin de la descente est tranquille. Nous sommes contents de débarquer après 14 km effectués en 2h30.
Nous profitons d’un goûter pantagruélique avant de nous séparer. C’était sans doute la dernière eau vive de l’année. Mais, heureusement, il reste de l’eau dans la mer et de l’eau calme dans les rivières.

Balade normande bucolique et vaches éponymes
Kayak de rivière, canoë de randonnée, kayak de mer au choix pour cette rivière classe II

Balade à domicile

Trois pagayeurs pour un alle-retour Tizé Cesson en passant par notre slalom (2 fiches sur 2 portes maintenant, merci les pêcheurs) en k mer.
Papotage de rigueur entre gars (du pagaie-fit masculin quoi…).
rencontre d’une escouade de suppers et suppeuses ( des gens qui font du stand-up paddle)
en pleine compétition près du stade d’eau vive. Ils pagayent à l’ardéchoise: trois coups à gauche, trois coups à droite et n’ont pas compris le concept du  » col de cygne », mais bon, gentils quand même.
retour 12 h

IMG_2179.jpg
IMG_2181.jpg
IMG_2186.jpg

Rivière d’Étel

Cimetière des vieux thoniers en bois au Magouër.JPG

Cimetière des vieux thoniers en bois au Magouër

8 Teviennes – iens s’étaient donnés RV à 7 h 30 au Club, ce dimanche. Chargement et départ vers Saint Cado et la rivière d’Etel…. Nous arrivons vers 9 h 40 sur le lieu d’embarquement où nous retrouvons Cristelle. Nous embarquons sous une belle luminosité vers 10 h 15…

Nous faisons le tour de l’Ile Saint Cado, passons sous le pont qui relie l’Ile au continent, et entamons un bac pour traverser la rivière et récupérer le courant pour descendre vers Pont Lorois… un peu d’eaux vives au passage de Gravignez et Men Halen, avant de franchir Pont Lorois et Port Niscop….
Nous longeons le Vieux Passage (cale de l’ancien bac avant la construction du pont), avant de nous engager dans la rivière du Sac’h, mais la marée descendante nous oblige à faire demi-tour… Nous croisons un groupe de nageurs accompagnés de kayakistes… La pluie nous rattrape au port d’Etel, et nous descendons jusqu’à la barre d’Etel sous une pluie fine. Débarquement pour aller voir la barre et le mât Fénoûx….

Il est temps de chercher un lieu pour manger… Nous nous abritons du vent dans le cimetière des vieux thoniers en bois, près du Magouër… Pique-nique rapide car il ne fait pas chaud. Nous prenons le temps de déguster le far breton aux pruneaux de Cristelle (Hum, un délice !!!)
Puis, nous ré-embarquons avant la renverse sous une météo pluvieuse avec un vent du nord…. Pour nous réchauffer, nous luttons contre le courant en longeant la rive du Magouër… Un long bac nous emmène au pied de Pont-Lorois que nous franchissons à l’étal… Le vent est également tombé…

Débarquement un peu sportif sur la cale très glissante de Saint Cado… Ayant un peu d’avance sur l’horaire prévu, nous décidons d’une visite culturelle de l’Ile de Saint Cado : visite du calvaire, de la chapelle, de la fontaine et tour de l’ile à pied…

Nous laissons Cristelle qui rentre sur Larmor, et retour au Club, pour nous, vers 17 h 30… Rinçage des bateaux et retour « maison » pas trop tard pour le groupe….